La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

Dans la nuit blanche et rouge de Jean-Michel Payet

Résumé de l'éditeur : Pétrograd, février 1917. Dans une Russie tsariste épuisée par des années de guerre, où gronde la famine et le mécontentement, la comtesse Tsvetana Kolipova, 17 ans, rêve d'un monde qu'elle voudrait juste. Contribuant à une revue clandestine, la jeune fille découvre bientôt un secret familial qui va balayer ses repères et la propulser dans le tourbillon de la Révolution. Des premières émeutes populaires à l'exécution du Tsar et de sa famille, Tsvetana cherchera ainsi à retrouver la trace de sa demi-soeur, Natacha, dont tout la sépare ; à mettre la main sur un bijou aux vertus surnaturelles pour lequel certains seraient capables de tuer et, plus que tout, à rejoindre Roman Vrabec, ce jeune homme sans âge dont le destin semble irrémédiablement lié au sien.

 

Mon avis : Tsevatana est une comtesse qui ne veut pas rester à la maison en attendant de se marier. Sa passion est la danse et elle fait partie du ballet de l'opéra. Sa position lui permet de participer à la résistance culturelle qui se tient à Pétrograd. Elle est messagère pour un journal révolutionnaire. Au cours d'une de ses récupérations, elle se trompe de poche et découvre un papier où son père, décédé, est nommé comme propriétaire d'un appartement qu'elle ne connait pas. Elle rencontre également un jeune voleur, Roman, qu'elle recroisera fréquemment dans Pétrograd en guerre.

S'ensuit alors une quête à la découverte de la double vie de son père. Tsvetana se découvre une demi-soeur, elle va partir à sa recherche. Elle va devenir figure de la révolution ouvrière, infirmière au front, protectrice d'enfants orphelins, tout ça en découvrant le grand amour.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman, qui nous permet de voir la Révolution russe du point de vue d'une aristocrate. Mais une aristocrate qui renie un peu ses racines. Elle veut un monde plus juste, un monde d'égalité. C'est un message qui reste universel. Dans l'Histoire, ce désir de justice, d'égalité des classes a poussé certains révolutionnaires à devenir ce qu'ils combattaient au départ. C'est très bien montré dans les réflexions que Tsvetana peut avoir.

Le personnage de Roman l'a pousse dans ses retranchements. Elle va faire des choses auxquelles elle n'aurait pas forcément pensé si elle n'était pas poussés par l'amour. On dit bien que "l'amour donne des ailes". Roman est mystérieux, même si son secret est dévoilé vers la moitié du livre. Son vécu lui donne de la profondeur. C'est un guide pour Tsvetana.

 

Vous l'avez compris, j'ai vraiment beaucoup apprécié ce roman, même si je ne dirais pas que ce fût un coup de coeur. Je le conseillerais au plus grand, car certains passages peuvent choquer.

 

Je peux valider ma participation au Challenge bookineurs en couleurs pour cette nouvelle session, qui voit la couleur rouge dominer.

 

Payet, Jean-Michel. Dans la nuit blanche et rouge. Les grandes personnes, 2012

 

 

 



10/05/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres