La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

Des mensonges blancs de Steve Catieau

 Résumé de l'éditeur : Quelque part dans le nord de la France, une ville en bord de mer, figée dans le temps. Alice travaille comme infirmière dans une maison de retraite. À quelques jours de Noël, elle surprend un homme dans la chambre d’une pensionnaire. Plongée dans un profond coma, Hélène n’a reçu aucune visite depuis plus de dix ans. Qui est ce mystérieux inconnu qui se dit de sa famille ? Pourquoi se rend-il chaque jour au chevet de la vieille dame ? Pourquoi refuse-t-il de parler de lui ? Au fil des jours, une étrange relation se noue entre l’infirmière et le visiteur.
Une relation où chacun a quelque chose à cacher. Et à révéler… On ne laisse jamais complètement son passé derrière soi.

 

Mon avis : J’aime lire de tout et quand j’ai vu que ce livre était une pièce de théâtre, j’ai été enchantée. Le thème m’intéressait par ce presque huis-clos. Une pièce de théâtre se lit relativement vite. Celui-ci coule tout seul. Les répliques ne sont pas très longues mais pleines d’informations
et les didascalies ne polluent pas le texte. Elles ne donnent comme indications que la présence ou non des personnages et le placement l’un par rapport à l’autre.

Les personnages sont très intéressants, mystérieux et complexes tout en étant compréhensibles. Alice est une femme qui a roulée sa bosse et qui essaie d’oublier son passé dans un bourg loin de tout. Elle travaille à la maison de retraite du coin et s’est liée d’amitié avec une de ses patientes, Hélène. Celle-ci est dans le coma. Quand Alice lui parle, on sent toute l’affection et la complicité qu’elles pouvaient avoir toutes les deux.

Un jour en entrant dans la chambre d’Hélène, Alice tombe nez à nez avec un homme qui prétend être le neveu d’Hélène. Alice est suspicieuse car cela fait dix ans qu’Hélène est là et elle ne lui a jamais parlé d’un éventuel neveu. Mais cet homme va lui permettre de parler d’Hélène. Ils vont se voir en dehors.

Le personnage de Simon est obscur. On ne sait pas pourquoi il vient voir sa tante maintenant qu’elle est dans le coma. On sent qu’il vient chercher des réponses et régler des choses avec son passé mais rien n’est très clair. Au fur et à mesure des discussions avec Alice, les choses se dévoilent, les fils se démêlent et les révélations se font.

J’ai beaucoup aimé cette pièce. La lecture a été aisée, agréable et rapide. Pourtant la fin laisse un flottement. On a des réponses sans que les choses soient dites pour autant. La fin arrive donc un peu abruptement. Ce serait le seul bémol que j’aurais.

 

Je remercie les éditions  pour m'avoir envoyé ce livre. Je remercie également les agents littéraires qui ont fait le lien et qui nous permettent de découvrir de nouveaux auteurs et de nouvelles maisons d'édition. 

 

Catieau, Steve. Des mensonges blancs. Société des écrivains, 2012



19/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres