La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

Kabylie twist de Lilian Bathelot

51apKzCsFKL._SL160_.jpg Résumé de l'éditeur : France & Algérie, 1960 - 1962. En France métropolitaine et dans ses colonies, les souffrances de la guerre mondiale ont été balayées par l'optimisme que souffle le nouvel essor économique. Le coeur battant des " trentes glorieuses " porte toute la nation. Le plein emploi, l'apparition des loisirs et des technologies modernes. Les Français découvrent les joies de l'automobile, du transistor. Leurs maisons se modernisent et " l'ascenseur social " fonctionne à plein régime. 
Le twist enflamme une jeunesse enivrée des images de la " nouvelle vague ", d'une liberté nouvelle fraîchement acquise, d'un rêve américain où fureur de vivre se prononce " À bout de souffle ", où des idoles naissent chaque semaines et traversent les ondes comme des météores, pilotant des décapotables de sport, les pieds nus et cheveux au vent. Saint-Tropez, la place des Lices, Françoise Sagan, Jean-Paul Belmondo, Les Chaussettes noires, Dick Rivers, les juke-boxes, les flippers, les scooters Lambretta, les blousons noirs, les petites robes en vichy, les bas Nylon et les vernis à ongle, les quarante-cinq tours et les scopitones, forment un kaléidoscope où l'insouciance de dispute à la révolte contre la morale des vieilles barbes. 
Pourtant, dans cette ambiance de fête exubérante, des dizaines de milliers de jeunes français vont être appelés pour le service militaire et être envoyés en Algérie où les " événements " prennent une tournure de plus en plus sanglante.

Mon avis : Un énorme coup de coeur pour ce livre coup de poing !

Nous sommes en 1960, l'Algérie demande son indépendance et des groupes de fellagah, des indigènes, commettent des attentats sur des pieds-noirs. Nous allons suivre 5 ou 6 personnages jusqu'en 1962, après la déclaration d'indépendance de l'Algérie :

Richard, ce jeune musicien qui vient de décrocher un contrat avec une maison de disque et qui a passé l'été à faire danser les touristes sur du twist, au côté de sa copine Sylvie. Richard va devoir faire son service militaire et, lui le batteur, va devoir jouer d'un autre instrument pour survivre dans les embuscades.

Sylvie, jeune romancière, spécialiste des débuts, qui va suivre Richard en Algérie, va vivre dans ce pays fait pour elle, en attendant de recevoir des nouvelles de son copain.

Najib, jeune indigène, recueilli par monsieur germain quand il avait quatre ans, abandonné devant l'hôpital de Djidjelli. Lui dont la mémoire est sans limite, passionné de cinéma, va connaître la guerre dans les deux camps avant de savoir d'où il vient. Il va devoir choisir ses vrais amis, sa vraie famille pour s'accomplir pleinement.

Claveline, jeune fille pied-noir, qui a toujours été l'amie de Najib, et même un peu plus. Elle rêve en lisant les feuilletons à l'eau de rose des magazines que vend sa grand-mère.

Monsieur Germain, instituteur communiste, qui aime Najib comme son fils, et ce pays dans lequel il vit, comme le sien. Il suit les événements avec attention.

Lopez, inspecteur, nouvellement arrivé à Djidjelli, qui voit des dossiers inquiétants sur son bureau et qui va tenter de démêler les différentes affaires que tous ces attentats lui amènent.

Tous ces personnages nous racontent cette guerre d'Algérie qui a vu perpétrer les pires atrocités des deux côtés. Rien ne nous est épargné. les mots sont violents, les images crues. C'est ce qui fait la force de ce roman. Rien n'est caché pour montrer le contraste entre les villes où les gens vivent encore à l'abri de la guerre (ils en entendent parler mais c'est loin), et les actes de barbarie qui sont commis.

A faire lire aux plus grands car on n'en ressort pas serein.

"Tu vois, si j'avais baissé le levier du détonateur, mon frère serait mort, oui. Il serait mort, mais il aurait gagné. C'est sa logique qui aurait gagné, si je m'étais laissé porter par la haine. Alors qu'en ce moment il vit encore... Il est vivant, mais il a perdu. Je ne me suis pas laissé entraîner dans la barbarie" (p. 331)

Bathelot, Lilian. Kabylie twist. Gulf stream, 2012



26/10/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres