La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

Lointain souvenir de la peau de Russel Banks

Résumé de l'éditeur : A l'instar de ses pareils, hommes de tous âges et de toutes conditions que leur addiction au sexe a conduits devant les tribunaux puis relégués loin des "zones sensibles", le Kid, vingt et un ans, bracelet électronique à la cheville, a pour quartier général le viaduc Claybourne qui relie le centre-ville de Calusa, Floride, à son luxueux front de mer. Depuis toujours livré à lui-même, n'ayant pour ami qu'un iguane offert par une mère passablement nymphomane, le Kid s'est enivré de sexe virtuel jusqu'au jour où sa naïveté l'a jeté dans un des pièges où la police épingle les putatifs délinquants sexuels.
Stigmatisé par une société devenue, jusqu'à l'hystérie, adepte du "surveiller et punir", ce jeune homme en rupture suscite l'intérêt d'un certain "Professeur", universitaire à la curiosité dévorante, sociologue atypique qui, dans le cadre de ses travaux sur les sans-abri en tous genres, approche le Kid pour s'instruire de son cas et, peu à peu, semble le prendre sous son aile. Mais il apparaît bientôt que le génial Professeur pourrait être un fabuleux menteur, et un expert en identités multiples. Par cette fiction magistrale, Russell Banks met en scène l'enfer de la "déviance" et le supplice de l'exclusion.
Il exhausse à la dimension d'un récit aussi mythique que compassionnel l'aveuglement de nos sociétés saturées d'images et qui semblent avoir fait le choix – comme pour mieux s'oublier – de faire disparaître, jusqu'à la pathologie, leur corps collectif dans le rayonnement des écrans de la nuit sexuelle.

 

Mon avis : Alors que dire sur ce livre ? J'ai mis beaucoup de temps à le lire (15 jours). Je n'arrivais pas à avancer. Pourtant la lecture n'était pas désagréable et l'histoire est intéressante. Le Kid est un jeune homme de 22 ans, laissé à lui-même par sa mère qui passe plus de temps à se trouver un copain qu'à s'occuper de son fils. Le Kid se réfugie donc dans le virtuel (télé, ordinateur) jusqu'au jour où il trouve des sites de films pornos. Ils devient accro à ces sites et cela l'emmène vers de mauvaises décisions. Il se retrouve alors condamné pour délinquance sexuelle. Obligé de séjourné dans un périmètre supérieur à 800 mètres d'un lieu où peuvent se trouver des enfants, il atterrit sous le viaduc de Calusa avec d'autres délinquants sexuels. Là, il va rencontrer un professeur (aussi haut que large) qui veut étudier la manière dont une personne devient délinquant sexuel et sans abri.

 

L'histoire en elle-même n'est pas très compliquée. Dans le livre, on trouve surtout les réflexion du Kid et du Professeur, d'abord sur leur vie respective, puis chacun sur la vie de l'autre. Comment ils en sont arrivés là, qui est l'autre, comment ils peuvent arriver à se lier d'une sorte d'amitié ?

L'auteur nous livre une vraie réflexion sur la nature profonde de l'homme. J'ai trouvé cela très intéressant.

Les chapitres sont relativement courts et la lecture se fait donc sans trop de mal.

 

En bref, je dirais que c'est une lecture agréable de part l'histoire et la recherche de la compréhension de l'Homme. Mais je réserverais e livre aux adultes à cause du sujet qui entraine des passages assez crus.

 

Banks, Russel. Lointain souvenir de la peau. Actes sud, 2012



03/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres