La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

Niglo de Jean-Louis Nogaro

41xHHXRQL1L._SL160_.jpg Résumé de l'éditeur : Casse spectaculaire à Saint-Etienne : trois hommes s'attaquent à un distributeur de billets, repartent avec le magot et tuent un motard. Poursuivi par la police, le véhicule des braqueurs essuie des coups de feu qui blessent l'un des malfrats. Le porteur du sac contenant l'argent prend la poudre d'escampette de son côté, tout comme le chauffeur. Quant au troisième comparse, il est abandonné dans la Dauphine en feu.

Trois ans plus tard, les esprits s'échauffent à Latournière-sous-Pilat quand la municipalité ouvre une aire d'accueil pour les gens du voyage. Quand les premières caravanes arrivent, un comité d'accueil hostile les attend. Quelques heures plus tard, l'un des Gitans est retrouvé mort dans un fossé. Les soupçons se portent aussitôt sur les membres de cette "milice" et la gendarmerie arrête rapidement un suspect. pour les journalistes du Vilain canard, la feuille d e chou locale, c'est une affaire qui change de l'ordinaire et une occasion à saisir pour multiplier les ventes. Sauf qu'en enquêtant, l'équipe se rend compte que la gendarmerie a peut-être fait fausse route et n'a pas appréhendé le bon coupable. En se lançant à la recherche de ce dernier, les journalistes mettent le nez là où il ne faut pas.

 

Mon avis : Mermoz est le rédacteur en chef du Vilain canard. dans sa localité, il ne se passe jamais rien d'intéressant. Jusqu'au jour où des Gitans viennent s'installer sur l'aire d'accueil qui leur est dédiée et que l'un d'eux se fait assassiner. Qui a pu faire le coup ? Les Gitans eux-mêmes, un membre de la LDL, des hommes du milieu ? Mermoz et son équipe vont enquêter avec les gendarmes.

L'histoire en elle-même est assez classique : un meurtre, une enquête, plusieurs suspects et des secrets à gogo. Mais l'auteur nous emmène toujours là où l'on ne serait pas allé. Jusqu'à la dernière ligne, il ménage son suspense. L'écriture est agréable. ce que j'ai trouvé dommage, c'est que la couverture ne donne vraiment pas envie d'ouvrir le livre...

Merci à Jean-Louis Nogaro de m'avoir envoyé son livre pour le découvrir.

 

Nogaro, Jean-Louis. Niglo. Coëtquen éditions, 2014



22/04/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres