La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

Paternités imposées de Mary Plard

Résumé de l'éditeur : Aucune voix raisonnable n'oserait s'élever contre le droit de la femme à renoncer à être mère. Les lois vont en ce sens, autorisant l'IVG ou l'abandon de l'enfant. Mais qu'en est-il des pères? De tous ceux qui à leur tour ne veulent pas ou ne peuvent pas assumer un enfant? Ils sont montrés du doigt, considérés comme des salauds, des irresponsables, jugés et condamnés.

Paul, Georges, John, Moshé, Didier et Bertrand sont des pères malgré eux. Chacun va apprendre d'une femme avec laquelle il n'a souvent eux que de brèves relations qu'il est le père de l'enfant qu'elle porte. Leur vie va être bouleversée, ils n'auront que le droit de se taire et d'assumer.

C'est à Mary Plard qu'ils se confient, bousculant les convictions de cette femme libre, avocate féministe qui avait fait des droits des femmes son combat. Peu à peu leur cause deviendra sa cause.

Après avoir lu leurs histoires, nous ne pourrons plus les désigner à la vindicte populaire. Ce livre est une invitation à la réflexion et au changement sur un sujet resté tabou.

 

Mon avis : Que dire après cette lecture ? Je suis ressorti sonnée après avoir fermé le livre. Que d'injustice entre ces pages ! Bien sûr tous ces pères ne sont pas que des victimes, mais les mères ne sont pas toutes roses non plus. Nous ne pouvons pas juger ces tranches de vie. Chacun a une histoire, des sentiments. Beaucoup vivent avec une culpabilité. Mais chaque histoire montre l'injustice juridique qu'il existe entre les pères et les mères. Pour moi, ce qu'il ressort de cette lecture, c'est que n'importe quelle femme peu donner le nom de n'importe quel homme comme père de son enfant. Et celui-ci devra assumer.

Je pense que l'auteur nous montre bien qu'être féministe n'empêche pas de réfléchir sur la place du père, la place de l'homme dans une relation. Le fait de laisser le droit à la femme de choisir d'avoir un enfant ou non à un moment T, a complètement fait basculer la donne. Le sexe faible est devenu le sexe fort (dans certains cas!).

Attention, je ne fait pas une généralité des quelques cas qui sont présenté dans cet ouvrage. Mais une grande réflexion doit se faire autour de ce sujet, ça c'est sûr ! A lire absolument !

 

Plard, Mary. Paternités imposées. Les liens qui libèrent, 2013

 



18/05/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres