La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

Un parfum d'histoire, tome 3 : l'eau bleue de Béatrice Egémar

 Résumé de l'éditeur : 1925. À Grasse, devenue capitale mondiale du parfum, la famille Maurier, descendante des Tombarelli, a bâti une fortune considérable grâce à Maurier parfums. Pourtant, Suzanne, l'héritière, peine à y trouver sa place.À travers la correspondance pleine de vie de Suzanne et de son amie Édith, Béatrice Egémar nous entraîne au coeur des champs de fleurs aux senteurs envoûtantes. Et nous fait découvrir la création des premiers parfums modernes et la vie parisienne de l'entre-deux guerres. 
Secrets de famille, ambition professionnelle contrariée, amour qui vont et viennent : L'Eau bleue ravive les mémoires de deux jeunes filles bien moins rangées qu'il n'y paraît. Au fil du roman, on croise les célébrités de l'époque : Coco Chanel, qui vient de lancer son fameux Nº5, le poète Jean Cocteau, Picasso... Dernier volume de la trilogie « Un Parfum d'Histoire », L'Eau bleue raconte sous le ciel éblouissant de la Côte d'azur la jeunesse douce et amère d'une créatrice à la découverte de son talent.

 

Mon avis : Après avoir accroché au tome 1, été déçue par le tome 2, j'avais un peu peur de ce qui m'attendait pour ce dernier tome de la trilogie sur l'histoire des parfums. J'ai été agréablement surprise. Ici, nous sommes dans un roman épistolaire. Nous suivons la correspondance de Suzanne, fille de parfumeurs, qui a le don, et d'Edith, sa meilleure amie, parisienne dans l'âme. Après avoir vu les parfums et la condition de la femme au Moyen Age, puis au XVIIe siècle, nous voici en 1925. Grasse est une ville où se côtoient les artistes de ce monde, et Suzanne va rencontrer Jean Cocteau, Coco Chanel et bien d'autres encore. Ici, point d'histoire d'amour, de mariage arrangé ou non. Nous suivons Suzanne qui veut travailler à l'usine pour parfaire ses talents et qui a pour objectif de devenir une grande parfumeuse. Ce qui n'est pas forcément du goût de son père. 

Nous apprenons donc encore des éléments de la fabrication des parfums. De nouveaux produits font leur apparition, comme les aldéhydes. Nous sommes également à la sortie de la première guerre mondiale, qui est toujours dans les mémoires. C'est durant cette guerre que les gouvernements ont expérimenté pour la première fois les armes chimiques. Les parfumeurs étaient donc à la pointe de ces expérimentations.

Nous avons donc encore ici un portrait de la femme et d'une société à une époque donnée. très intéressant, dans sa forme et dans son contenu. la trilogie se termine ici comme elle a commencé.

 

Egémar, Béatrice. Un parfum d'histoire, tome 3 : l'eau bleue. L'Archipel, 2012 (Galapagos)



20/06/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres