La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

Un printemps à Tchernobyl d'Emmanuel Lepage

 Résumé de l'éditeur : 26 avril 1986. À Tchernobyl, le coeur du réacteur de la centrale nucléaire commence à fondre. Un nuage chargé de radionucléides parcourt des milliers de kilomètres. Sans que personne ne le sache… et ne s’en protège. C’est la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle. Qui fera des dizaines de milliers de victimes. À cette époque, Emmanuel Lepage a 19 ans. Il regarde et écoute, incrédule, les informations à la télévision. 
22 ans plus tard, en avril 2008, il se rend à Tchernobyl pour rendre compte, par le texte et le dessin, de la vie des survivants et de leurs enfants sur des terres hautement contaminées. Quand il décide de partir là-bas, à la demande de l’association les Dessin’acteurs, Emmanuel a le sentiment de défier la mort. Quand il se retrouve dans le train qui le mène en Ukraine, où est située l’ancienne centrale, une question taraude son esprit : que suis-je venir faire ici ?

 

Mon avis : Cette BD est un documentaire sur Tchernobyl. Il n'y a donc pas de scénario à proprement parler. J'avais beaucoup aimé Voyage aux îles de la Désolation. C'est la première BD que j'ai lu de cet auteur. J'avais trouvé les dessins magnifiques, plein de vie. C'est la même chose dans cet album.

Emmanuel Lepage part avec une association, Dessin'acteurs, pour rendre compte de l'horreur qui touche Tchernobyl, suite à l'explosion de la centrale nucléaire. Il part préparé à la dangerosité du lieu. Il veut être un observateur objectif, mais comme beaucoup, il a déjà des à prioris sur ce qu'il va trouver sur place. C'est vrai, il va sur une zone contaminée, où il ne risque de trouver que la mort. Pourtant en arrivant là-bas, il rencontre des gens qui bravent le danger pour aller sur "la Zone", des gens qui gardent l'espoir. Il croise des enfants nés juste après la contamination de leur mère, mais qui sont en bonne santé, plein de vie. Et la nature ? Lui qui pensait voir des arbres morts, ce retrouve devant une nature luxuriante quand le printemps arrive. Lui qui n'avait emmené que des fusains, doit sortir ses pastels.

Il commence alors à se poser des questions. Les gens qui lui ont commander ce livre, attendent un certains type de dessin (des paysages noirs et apocalyptique) afin de militer contre le nucléaire. Mais ce n'est pas ce qu'il voit !

Comme toujours, les illustrations sont exceptionnelles ! On se noie dans cette nature qui invite à la balade. Ces images côtoient celles de villes en ruines, qui sont le rappel constant que nous nous trouvons dans une zone où il s'est passé quelque chose d'horrible avec des milliers de morts. Une catastrophe qui tue encore ! Emmanuel Lepage a su nous montrer les deux côtés et c'est une réussite.

A lire absolument !

Lepage, Emmanuel. Un printemps à Tchernobyl. Futuropolis, 2012



22/05/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres