La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

La falaise de Marie-Florence Ehret

 Résumé de l'éditeur : Tous les jours, Océane et Agathe font leur jogging sur le chemin des contrebandiers, en haut de la falaise. Que faire d'autre à Sassetard-le-Monconduit ? Ce soir-là, les deux copines sont en froid, elles se disputent le garçon le plus populaire du collège. Rien d'étonnant à cela. Mais le ton monte, les gestes se font plus brusques. Agathe fait un faux pas... et tout bascule. C'est l'accident, absurde et fatal. Au pied de la falaise vit Paul, l'enfant du village, l'orphelin schizophrène, et c'est lui qu'on accusera. Il faudra toute la subtilité du lieutenant Martine Chartres pour que la lumière se fasse sur l'affreux drame qui s'est déroulé ce jour-là.

 

Mon avis : Agathe et Océane, 16 ans, courent tous les jours sur la falaise. Ce matin-là, Océane est vraiment énervé contre sa meilleure amie. Celle-ci prétend qu'elle n'a aucune chance avec le garçon sur lequel elle a flaché. Qu'est-ce qu'elle en sait ? La dispute s'intensifie, elles en viennent aux mains, et l'accident arrive : Agathe tombe de la falaise. L'accident ! Océane rentre chez elle et n'y pense plus.

Alors là, j'ai commencé à tiquer un peu. Je veux bien croire que le cerveau est bien fait et qu'on oublie les accidents (ça m'est déjà arrivé) mais à ce point-là. Océane ne se souvient pas s'être disputée avec Agathe, quand les gendarmes viennent lui poser des questions. Et elle laisse tranquillement accuser le schizophrène du village, qui habite au pied de la falaise et qui n'a rien vu le pauvre ! Comme d'habitude, on accuse le plus fragile, celui qui ne peut pas se défendre ! Heureusement, les gendarmes ne sont pas convaincus par cette piste évidente.

Dès le lendemain, Océane a oublié l'intérêt qu'elle portait au garçon, source de la disoute, pour se jeter dans les bras d'un étudiant. Son comportement va être autodestructeur (ce qui est rassurant par rapport à ce qui s'est passé). Je ne vais pas en raconter plus long, à vous de découvrir la suite.

Ce livre se laisse lire, mais je n'ai vraiment pas été émue par Océane, loin de là. Son comportement m'a mis mal à l'aise. Par contre, j'ai aimé les gendarmes et la sensibilité dont ils ont fait preuve pour traiter cette affaire.

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du Challenge Boukineurs en couleurs qui fait la part belle aux couverture bleue jusqu'au 31 mars.

 

Ehret, Marie-Florence. La falaise. Belin, 2012



22/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres