La ptite souris du Web

La ptite souris du Web

No et moi de Delphine de Vigan

Résumé de l'éditeur : Elle avait l’air si jeune. En même temps il m’avait semble qu’elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu’elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur. Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiple les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour ou elle rencontre No, une jeune fille a peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigue, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n’est à l’ abri.

 

Mon avis : Lou est une enfant précoce. En 2nde à treize ans, elle a du mal à prendre la parole devant les autres. Et voilà qu'elle doit faire un exposé. Elle choisit de parler des femmes SDF et de recueillir un témoignage. Elle n'a pas tellement réfléchi en disant cela. Maintenant, il faut qu'elle trouve une SDF qui eccepte de lui parler ! Elle rencontre No à la gare et une routine de discussion s'installe. Lou s'attache à No, s'inquiète pour elle. Elle finit par la faire venir chez elle avec l'accord de ses parents.

 

Lou, qui a toujours agit comme il faut le faire, profite de sa rencontre avec No pour interroger le monde. Elle commence à se rebeller. Elle a besoin de No, comme No semble avoir besoin d'elle. Il est difficile de décrire ce que l'on ressent en lisant ce livre. Lou, avec sa naïveté touchante d'ado, espère changer les choses. Pourtant, tout n'est pas si simple. Il ne suffit pas d'avoir une vie "normale" pour que tout aille bien. Le personnage de No le montre bien, car elle n'arrive pas à s'adapter à cette nouvelle vie. Pourtant, on aimerait qu'elle s'en sorte.

Ce livre nous (re)fait prendre conscience de ces personnes que l'on croise sans connaître leurs souffrances. C'est un beau plaidoyer sur l'inéluctabilité de la vie, la difficulté des changements de situation quels qu'ils soient. On ressort de cette lecture avec beaucoup d'interrogations ! Et la fin ne nous aide pas à y voir plus clair.

 

"On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue." (p.92)

 

Vigan, Delphine (de). No et moi. JC Lattès, 2007



11/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres